X FERMER

NAVIGATION

Le CDG 72
Bilans d'activités Marchés publics Lettre d'information En bref Le CDG 72 c'est.... Ses missions et ses prestations Election des membres du conseil d'administration du centre de gestion
Les fiches statutaires
Fiches - Statut général Fiches - Statuts particuliers
Emploi / concours
Travailler dans la fonction publique territoriale Passer un concours
  • Préinscription - Accès sécurisés candidat pour les concours
  • Se préparer aux concours
  • Résultats des concours
  • Dérogations et équivalences
  • F.A.Q Concours
  • Passer un examen professionnel
  • Se préparer aux examens
  • Préinscription - Accès sécurisés candidat pour les examens
  • Résultats des examens
  • F.A.Q Examens
  • Calendrier et avis de concours et d'examens Préinscription / Accès sécurisé / Résultats Consulter les offres d'emploi Consulter les publicités légales de déclaration de vacances d'emplois
    Carrière / Retraite
    Le déroulement de carrière des fonctionnaires
  • Les positions administratives
  • Arrêtés fixant le tableau annuel d'avancement de grade 2020(par date de publication)
  • Formulaire de demande de préparation d'arrêté d'avancement de grade 2020
  • La retraite
  • Les démarches au moment de la retraite
  • Gérer les carrières avec l'Extranet Vos interlocuteurs pour le service La boîte à outils carrière-retraite Les agents contractuels Le PPCR
    Gestion des ressources humaines
    La rémunération Le recrutement
  • Recruter un candidat inscrit sur liste d'aptitude
  • Le Remplacement La boîte à outils RH Régime indemnitaire - Le RIFSEEP La formation en Sarthe 2020 BILAN SOCIAL
    Instances consultatives
    Les Commissions Administratives Paritaires du Centre de Gestion
  • Imprimés de saisine CAP
  • calendrier CAP
  • Le Comité Technique du Centre de Gestion
  • Imprimés de saisine CT
  • calendrier CT
  • Le Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail du Centre de Gestion La boîte à outils des instances consultatives
    Référent déontologue
    Le Référent Déontologue
    Santé / Sécurité au travail
    Les instances médicales
  • Le comité médical
  • Commission de réforme
  • Les interlocuteurs Le document unique d'évaluation des risques professionnels Petits déjeuners du CDG La boîte à outils santé-sécurité au travail Ils l'ont fait, nous vous en parlons.. Les agents de prévention La formation santé - sécurité au travail
    Ligne Claire
    Ligne Claire

    Tel. 02 43 24 25 72

    FAQ SÉCURITÉ AU TRAVAIL ET COVID-19

    Quelles sont les obligations de l’employeur ?

    L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent des actions de prévention des risques professionnels, des actions d’information et de formation, la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés » et il doit veiller à « l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes ».

    Ainsi, il n’incombe pas à l’employeur de garantir l’absence de toute exposition des salariés à des risques mais de les éviter le plus possible et s’ils ne peuvent être évités, de les évaluer régulièrement en fonction notamment des recommandations du gouvernement, afin de prendre ensuite toutes les mesures utiles pour protéger les travailleurs exposés.

    C’est au regard de ce cadre que doivent être définies les obligations respectives des employeurs mais aussi des travailleurs.

    Quelles sont les obligations des agents ?

    L’article L 4122-1 du code du travail précise qu’il incombe à chaque agent de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail.

    Conformément aux instructions de l’employeur, chaque agent doit donc mettre en œuvre tous les moyens afin de préserver sa santé et sa sécurité ainsi que celles d’autrui. Dans ce contexte, les agents doivent donc informer leur employeur en cas de suspicion de contact avec le virus, notamment s’ils ont été en contact proche avec des agents présentant des symptômes grippaux (collègues d’un même bureau, par exemple) ou des personnes extérieures malades.

    Que faire en cas de suspicion de covid-19 ?

    Dans le contexte actuel, toute personne ayant de la fièvre et/ou de la toux/une difficulté respiratoire/à parler ou à avaler/perte du goût et de l’odorat est susceptible d’être atteinte par le Covid-19.

    Les étapes de la prise en charge sur le lieu de travail :

    • ISOLER : Isolez la personne symptomatique en la guidant si possible vers un local dédié et en appliquant immédiatement les gestes barrière (gardez une distance raisonnable avec elle et faites-lui mettre un masque, chirurgical si disponible).
    • PROTEGER : Mobiliser un SST formé au risque COVID-19, respecter les gestes barrières, les règles de distanciation physique. Faire porter un masque à la victime, au SST et toutes personnes intervenant sur la victime. Télécharger notre fiche : secourisme et covid-19.
    • RECHERCHER LES SIGNES DE DETRESSE :

    > Si la victime a du mal à respirer et/ou fait un malaise 

    Mettre la victime au repos en privilégiant la position assise

    Observer les signes et questionner la victime

    APPELER LE 15

    > En l’absence de signe de détresse (victime qui tousse ou a de la fièvre)

    Demander à la personne de contacter immédiatement son médecin traitant

    Organiser son retour à domicile selon l’avis médical, en excluant les transports en commun

    • INFORMER : Après la prise en charge de la personne, informer sa hiérarchie et le service de santé au travail. L’employeur informe également le CHSCT de façon dématérialisée.
    • Suivre les consignes du service de santé au travail, y compris pour l’hygiène du poste de travail et le suivi des agents. Organiser en lien avec le service de santé au travail les mesures à mettre en œuvre : balisage, identification des contacts, mise en quatorzaine des contacts etc.
    • Prendre des dispositions pour assurer la protection de la santé du personnel après évaluation du risque de contagion dans le service. Par exemple, demander à l’ensemble des agents ayant été en contact étroit et prolongé avec l’agent porteur de rester strictement confiné à leur domicile en quatorzaine en appliquant des mesures barrières strictes.
    • Nettoyer et désinfecter l’environnement de travail de l’agent symptomatique : télécharger notre fiche entretien des locaux et covid 19

    Télécharger la fiche du ministère du travail : suspicion cas covid-19

     

    La visière peut-elle dispenser du port d’un masque ?

    Non, ce dispositif n’est pas un équipement de protection respiratoire mais un équipement de protection des yeux et du visage.

    Si elle peut protéger les porteurs des grosses gouttelettes émises immédiatement après une toux par une personne à proximité et face à la visière, elle ne permet pas de protéger des particules restant en suspension. Elle n’a pas l’efficacité des masques de protection respiratoire.
    Par conséquent, la visière ne doit pas être utilisée seule, mais en complément d'une protection respiratoire.

    Cet écran facial protège tout le visage et a l’avantage de pouvoir être retiré en minimisant le risque de toucher le visage. 
    L’écran facial ne peut être utilisé qu’en complément des mesures collectives, organisationnelles et d’hygiène mises en œuvre permettant d’assurer la santé et la sécurité des agents. Les employeurs devront évaluer si la mise à disposition de cette protection est adaptée aux risques résiduels encourus aux postes de travail.

    En cas d’utilisation, il convient de nettoyer les deux faces régulièrement et d’éviter de porter les mains au niveau du visage sous la visière.

     

    Peut-on utiliser des souffleurs ?

    L’utilisation du souffleur n’est pas recommandée.

    En effet, le Haut Conseil de la Santé Publique recommande de :

    • Ne pas mettre en œuvre une politique de nettoyage spécifique ou de désinfection de la voirie dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 ;
    • Continuer d’assurer le nettoyage habituel des voiries et du mobilier urbain avec les équipements de protection habituels des professionnels ;
    • Ne surtout pas employer d’appareils pouvant souffler des poussières des sols de type souffleurs de feuilles.

     

    Quel masque peut-on utiliser dans une situation de travail où la distance de plus de 1 mètre ne peut pas être respectée ?

    La première mesure à suivre est de respecter au maximum la distance de plus d'un mètre entre chaque personne. Si cette distance ne peut pas être respectée pour certaines tâches (porter des charges lourdes à deux, etc.), chaque agent concerné doit porter soit :

    • Un masque de protection FFP1, de préférence sans soupape, en particulier en espace clos mal aéré. Un masque FFP est un appareil de protection respiratoire (norme NF EN 149). Il est destiné à protéger celui qui le porte contre l’inhalation des gouttelettes mais aussi des fines particules en suspension dans l’air.
    • Un masque chirurgical de type I. Un masque chirurgical est un dispositif médical (norme EN 14683). Il est destiné à éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par celui qui porte le masque. Il protège également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis.
    • Un masque alternatif de catégorie 1. Un masque alternatif est destiné à éviter la projection vers l’entourage des gouttelettes émises par celui qui porte le masque. Il protège également celui qui le porte contre les projections de gouttelettes émises par une personne en vis-à-vis.

    Attention : Les masques « faits maison » ne peuvent pas être utilisés dans la cadre du travail, en effet leur capacité de filtration ne peut être vérifiée.

    Télécharger la fiche du CDG : Masques et Covid19.

    Comment bien se laver les mains ?

    Le lavage des mains est essentiel pour lutter contre la propagation du Covid-19. Il est primordial de respecter de bonnes pratiques, tant pour le lavage avec de l’eau et du savon qu’en utilisant du gel hydroalcoolique.

    Des outils de communication sont à votre disposition pour vous aider à rappeler aux agents les règles à appliquer.

    Les affiches peuvent être disposées sur les postes de travail et/ou distribuées aux agents.

    Faut-il porter des gants de protection ?

    Le port de gants n'est pas nécessaire dans la mesure où la meilleure protection reste le lavage régulier des mains (un gant contaminé par un contact avec le virus re-contaminera d'autres surfaces).

    Pour les métiers imposant le port de gants par nature (collecte des déchets, entretien des locaux, assainissement, protection contre le risque chimique, mécanique...), le port de gants reste inchangé par rapport aux pratiques habituelles.

    Néanmoins, si des gants sont utilisés pour éviter que les mains se contaminent au contact des surfaces il convient d’être particulièrement vigilant : les gants se trouvent alors potentiellement contaminés et il faut donc impérativement respecter les mesures suivantes :

    • Ne pas se porter les mains gantées au visage.
    • Oter ses gants en faisant attention à ne pas toucher sa peau avec la partie extérieure du gant.
    • Jeter ses gants dans une poubelle après chaque utilisation.
    • Se laver les mains ou réaliser une friction hydro-alcoolique après avoir ôté ses gants.

    Se reporter aux affiches INRS "utilisation des gants" dans la fiche Outils de communication.

    Peut-on utiliser de l’eau de javel ?

    Oui, l’eau de javel fait partie des produits de désinfection recommandés par le Haut conseil de la santé publique pour réaliser des opérations de désinfection après le nettoyage avec un détergent.

    Attention DANGER de l’eau de Javel :

    • Provoque une irritation cutanée et une sévère irritation des yeux
    • Au contact d'un acide, dégage un gaz toxique
    • Très toxique pour les organismes aquatiques

    Consignes de sécurité :

    • Lire les recommandations sur la fiche technique et la fiche de données de sécurité (FDS)
    • Porter les EPI préconisés dans la FDS (blouse, lunettes, gants, chaussures de sécurité, etc.)
    • Ne jamais mélanger l’eau de Javel avec d’autres produits
    • Aérer les locaux pendant l’intervention
    • Ne jamais transvaser l’eau de Javel dans des contenants alimentaires
    • Éviter tout contact du produit pur ou dilué avec la peau et les yeux

    Préparer une solution d’eau de Javel

    Pour une solution ayant un pourcentage en chlore actif de 0,5% à partir de la forme commerciale de l'eau de Javel à 2,6% :

    • Verser 1 volume d'eau de Javel à 2,6% dans 4 volumes d’eau froide
    • Toujours verser l’eau de javel dans l'eau et non l'inverse pour limiter le risque de projection
    • Exemple : pour 1 L de solution verser 200ml d’eau de Javel à 2,6% dans 800 ml d’eau froide

    Quels sont les différents types de masques ?

    En complément des gestes barrières et des règles de distanciation physique, les agents peuvent être amenés à porter un masque sur leur lieu de travail.

    On distingue 3 types de masques :

    • Les masques de protection FFP1, 2 ou 3
    • Les masques chirurgicaux
    • Les masques altératifs à usage non sanitaire

    Pour être efficace un masque doit être porté correctement, en effet il faut rester très vigilant et éviter les erreurs de manipulation qui pourraient entrainer un risque de transmission. Pour cela, il convient d’éviter de toucher l’avant du masque y compris lors du retrait, et de se laver les mains ou de réaliser une friction hydroalcoolique avant de le mettre et après l’avoir retiré.

    Retrouver toutes les informations sur les différents types de masques ainsi que les bonnes pratiques d’utilisation ICI .

    Le port du masque est obligatoire :

    • Dans les transports en commun et les taxis
    • Dès que la distanciation physique est impossible (contact rapproché entre individus)
    • Dès qu’une personne est malade

    Outils de communication à télécharger

    Comment et quand nettoyer les locaux de travail ?

    L’INRS (l’Institut National de Recherche et de Sécurité) propose une FAQ sur cette thématique : Différence entre nettoyage et désinfection, quand nettoyer ou désinfecter, comment nettoyer les moquettes…

    Pour y accéder cliquez ICI