X FERMER

NAVIGATION

Le CDG 72
Bilans d'activités Marchés publics Lettre d'information En bref Le CDG 72 c'est.... Ses missions et ses prestations Affichage Légal
Elections professionnelles 2022
Instances à renouveler Elections CST locaux (50 agents et +) Conditions pour être électeur Echéances à venir Listes électorales Information des agents
Emploi / concours
Travailler dans la fonction publique territoriale Passer un concours
  • Préinscription - Accès sécurisés candidat pour les concours
  • Se préparer aux concours
  • Résultats des concours
  • Dérogations et équivalences
  • F.A.Q Concours
  • Passer un examen professionnel
  • Se préparer aux examens
  • Résultats des examens
  • F.A.Q Examens
  • Calendrier et avis de concours et d'examens Préinscription / Accès sécurisé / Résultats Consulter les offres d'emploi Consulter les publicités légales de déclaration de vacances d'emplois Le recrutement Recruter un candidat inscrit sur liste d'aptitude
    Gestion des ressources humaines
    Le statut - fiches thématiques Boîte à outils
  • Les chiffres clés de la rémunération
  • Le déroulement de carrière des fonctionnaires
  • Les positions administratives
  • Transmission des actes
  • Arrêtés fixant le tableau annuel d'avancement de grade 2022 (par date de publication)
  • La retraite
  • Les démarches au moment de la retraite
  • Santé / Sécurité au travail
    Les instances médicales
  • Le conseil médical en formation restreinte
  • Le conseil médical en formation plénière
  • Les interlocuteurs La boîte à outils santé-sécurité au travail Les agents de prévention L'ACFI Le Document unique d'évaluation des risques professionnels Ils l'ont fait, nous vous en parlons.. Réunions de sensibilisation sécurité au travail du CDG La formation santé - sécurité au travail
    La formation
    La formation en Sarthe Les outils de la formation Les formations du CNFPT
    Instances consultatives
    Les Commissions Administratives Paritaires du Centre de Gestion
  • Imprimés de saisine CAP
  • calendrier CAP
  • Le Comité Technique du Centre de Gestion
  • Imprimés de saisine CT
  • calendrier CT
  • Le Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail du Centre de Gestion Documents adoptés par le CT et imprimés de saisine
    Rapport Social Unique - RSU
    RSU 2020 - Présentation au Comité Technique Départemental Fiche repères - Analyse des Données 2020 Rapport Social Unique-RSU 2021
    Référent déontologue
    Le Référent Déontologue
    Dispositif de signalement
    Dispositif de signalement - Collectivités Dispositif de signalement - Agents Documents webinaires Dispositif de signalement 24 et 25 janvier 2022
    Plateforme téléphonique médico-sociale MNT
    Plateforme téléphonique médico-sociale MNT : RMA

    Tel. 02 43 24 25 72

    PRIME DE REVALORISATION

    Le décret n° 2022-728 du 28 avril 2022 prévoit la possibilité d'instituer une prime de revalorisation pour certains agents territoriaux. Il s'agit principalement des agents territoriaux relevant des cadres d'emplois de la filière sociale et médico-sociale.

    Pour rappel un complément de traitement indiciaire (CTI) de 49 points d'indice majoré a été octroyé à certains cadres d'emplois de la filière sociale et médico- sociale en 2020. Cette nouvelle mesure est une ouverture pour d'autres cadres d'emplois qui ont été initialement exclus du dispositif. Cependant, elle est facultative et laissée à la libre appréciation des collectivités territoriales.

    Agents territoriaux bénéficiaires

    Peuvent bénéficier de cette prime de revalorisation les agents territoriaux relevant des cadres d’emplois suivants et exerçant à titre principal les fonctions d’accompagnement socio-éducatif :

    • Les conseillers territoriaux socio-éducatifs,
    • Les assistants territoriaux socio-éducatifs,
    • Les éducateurs territoriaux de jeunes enfants (EJE),
    • Les moniteurs-éducateurs et intervenants familiaux territoriaux,
    • Les agents sociaux territoriaux,
    • Les psychologues territoriaux,
    • Les animateurs territoriaux,
    • Les adjoints territoriaux d’animation.

    Pour en bénéficier, les agents relevant des cadres d’emplois cités plus haut doivent exercer leurs fonctions dans l’un des lieux suivants :

    • Dans des services d’action sociale à l’enfance (ASE),
    • Dans des services de protection maternelle infantile (PMI),
    • Dans l’un des établissements et services sociaux et médico-sociaux énumérés à l’article L312-1 du CASF (ex : EHPAD, résidence autonomie, établissement accueillant des personnes en situation de handicap…),
    • Dans un centre communal d’action sociale (CCAS) ou dans un centre intercommunal d’action sociale (CCIAS).

    Peuvent également bénéficier de cette prime de revalorisation :

      Les agents territoriaux exerçant des missions d'aide à domicile (implique une assistance dans les actes du quotidien, prestations de soins, aide à l’insertion sociale) auprès des personnes âgées ou des personnes handicapées au sein des services d'aide et d'accompagnement à domicile (SAAD) mentionnés aux 6° et 7° du I de l'article L. 312-1 du code de l'action sociale et des familles (ex : EHPAD, résidence autonomie, foyer d’accueil médicalisé…);

    Ne sont pas concernés les agents des services de portage de repas.

    Les agents territoriaux exerçant les fonctions de psychologue, d'aide-soignant, d'infirmier, de cadre de santé de la filière infirmière et de la filière de rééducation, de masseur-kinésithérapeute, de pédicure podologue, d'orthophoniste, d'orthoptiste, d'ergothérapeute, d'audioprothésiste, de psychomotricien, de sage-femme, de puéricultrice cadre de santé, de puéricultrice, d'auxiliaire de puériculture, de diététicien, d'aide médico-psychologique (AMP), d'auxiliaire de vie sociale (AVS) ou d'accompagnant éducatif et social (AES)dans les lieux suivants :

    Sont aussi bien concernés les fonctionnaires titulaires que les agents contractuels.

    Il appartient à l’autorité territoriale d’arrêter la liste des bénéficiaires au regard des critères d’attribution qu’elle retient.

    Montant de la prime de revalorisation

    Dans le cas où la collectivité territoriale adopte une délibération prévoyant le bénéfice de cette prime de revalorisation alors son montant correspond à 49 points d’indice majoré (soit environ 183 euros nets). Son montant suit l’évolution de la valeur du point d’indice. Une prime équivalente à la prime de revalorisation est versée dans les mêmes conditions aux agents contractuels.

    Cas particuliers des médecins territoriaux

    Les médecins peuvent bénéficier quant à eux d’une prime de revalorisation d’un montant mensuel brut de 517 euros.

    Pour en bénéficier, ils doivent exercer leurs fonctions de médecin dans l’un des lieux suivants :

    Attention : cette prime de revalorisation ne peut se cumuler avec celle prévue par le décret n°2022-717 pour les médecins coordonnateurs exerçant en EHPAD.

    Modalités de versement de la prime de revalorisation

    Elle est versée mensuellement à terme échu. Son montant est calculé au prorata du temps accompli. Dès lors, si l’agent exerce dans plusieurs établissements ou services, le montant est calculé au prorata du temps accompli dans chacune des structures. Enfin, la prime de revalorisation suit le même sort que le traitement. Elle est réduite, le cas échéant dans les mêmes proportions.

    Versement exclusif de la prime de revalorisation

    Ainsi, cette prime de revalorisation ne peut se cumuler avec le versement d’autres primes tels que :

    • Le CTI institué par le décret du 19 septembre 2020 modifié,
    • La prime de revalorisation instituée par le décret du 27 avril 2022 pour les médecins coordonnateurs exerçant dans les EHPAD (6° de l’article L312-1 du CASF).

    Toutefois, la prime de revalorisation est cumulable avec le RIFSEEP (IFSE et CIA).

    LES ACTUALITÉS DU MOMENT

    LES ARCHIVES